En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies [ou traceurs] destinés à mesurer son audience.

L'Assemblée Générale annuelle de la MSA du Limousin

Mis à jour le 29/05/2018

Le 27 avril 2018 au Lycée Agricole d'AHUN, 200 délégués ont répondu présents, ainsi que des personnalités régionales et locales, des représentants des caisses voisines et Pascal CORMERY, Président de la CCMSA. Eric DALLE Directeur Général, est revenu sur les temps forts de l'année 2017, notamment la mise en oeuvre de la mutualisation d'activités avec la MSA Dordogne, Lot et Garonne avec au 1er juillet la mutualisation des cotisations. Le Premier Vice-Président Bernard TOURNADOUR a mis en évidence les actions développées par les échelons locaux au cours de la 3ème année de mandat. Le Président Guy FAUGERON a ensuite commenté des grands chantiers menés sous l'impulsion du Conseil d'Administration.

Monique MIGOT, Vice-Présidente de l’échelon local d’Ahun, Chénérailles, Jarnages, St Sulpice les Champs et Jacques FERRAND, Directeur de l’établissement scolaire ont accueilli les participants. Le Directeur Général Eric DALLE a ensuite présenté le rapport d'activité de l'exercice écoulé (cf memento 2018) avant de laisser la parole à Bernard TOURNADOUR, Premier Vice Président pour son rapport mutualiste (cf rapport mutualiste 2018).

Le Président  Guy FAUGERON a débuté son intervention en  remerciant le Président de la Caisse Centrale de MSA, Pascal CORMERY, qui pour la deuxième fois en trois ans, est venu  participer à l’AG de la MSA du Limousin.
Il est ensuite revenu sur la mutualisation des activités avec la MSA Dordogne, Lot et Garonne en soulignant que ces mutualisations sont une alternative à de nouvelles fusions de caisses et qu’elles constituent une réponse aux contraintes de réduction d’effectifs et de moyens financiers.

Il a également évoqué  les chantiers menés en 2017 :
  • l’accompagnement des adhérents
    - par des réponses sociales aux impacts des crises agricoles, en précisant que dans les prochaines semaines, la MSA du Limousin rencontrerait à nouveau les organisations professionnelles agricoles et les services de l’Etat pour convenir des critères de répartition de la première enveloppe 2018 de prise en charge des cotisations notifiée par la Caisse Centrale. La MSA s’engage également à aider ses cotisants qui ont connu une augmentation sensible de leurs cotisations suite au passage au micro BA.
    - par la mise en place de l’aide au répit pour les agriculteurs en situation d’épuisement professionnel,
    - par la prévention du mal-être et des conduites suicidaires en agriculture,
    - par la participation au Plan Santé + 23 et du Plan Particulier pour la Creuse ;
  •  le développement de services ;
  •  la mise en place de nouveaux télé services ;
  •  l’ouverture de trois points d’accueil inter départements avec la Dordogne ;
  • le déploiement du nouveau TESA qui permettra aux employeurs de remplir l’ensemble de leurs obligations déclaratives ;
  •  la création d’une cellule dédiée aux employeurs ;
  •  la poursuite des rénovations des sites de Guéret et Limoges ;
  •  la poursuite des actions en faveur du maintien de la vie sur les territoires ruraux, avec notamment l’appel à projets jeunes qui a permis de récompenser en décembre trois groupes de jeunes creusois et trois groupes haut-viennois dont l’un a ensuite reçu un prix décerné par la Caisse Centrale de MSA lors du dernier Salon de l’Agriculture.
     
Le Président a conclu sur les forces de la MSA :
- son pouvoir fédérateur,
- sa gouvernance politique basée sur des élus cantonaux, départementaux et nationaux,
- le fait qu’elle assure la gestion de deux régimes sociaux : celui des salariés et celui des non salariés agricoles.
 
Deux tables rondes pour illustrer l’action de la MSA en faveur des jeunes
 
Cette année,  la MSA du Limousin a choisi de faire un zoom sur son action en faveur des jeunes en rassemblant une douzaine d'invités qui ont tour à tour apporté leur témoignage en répondant aux questions de Brigitte JAMMOT.
La jeunesse est synonyme parfois d’étapes délicates : sortie de l’enfance, réussite scolaire, affirmation de soi envers les camarades, entrée dans la vie active, être jeune parent…
Tous les parcours ne sont pas linéaires : c’est pour cette raison que la MSA dispose d’une gamme d’actions pour mieux accompagner les jeunes :
- dans le domaine de la prévention santé,
- de la relation de service,
- de la prévention des risques professionnels,
- de l’action sanitaire et sociale,
- ou de l’offre de services.

Ces actions visent 2 objectifs :
- Mieux Vivre en milieu rural et pour cela la MSA agit pour la santé des jeunes, favorise la venue des jeunes familles avec son offre de service et soutient l’implication des jeunes dans des projets locaux ;
- Travailler en milieu rural. Dans cet objectif la MSA contribue à la formation, favorise l’insertion professionnelle,  aide à l’installation et accompagne les nouveaux installés.
 
Réformes sociales et rendez-vous à ne pas manquer

Après avoir fait part de tout son plaisir de participer une nouvelle fois aux travaux de l’Assemblée Générale de la MSA du Limousin, Pascal CORMERY a déploré le contexte récurent de crises agricoles qui empèche l’amélioration des revenus. En 2016 près de 20 % des exploitants français affichaient des revenus déficitaires et 20 % des revenus inférieurs à 360 euros par mois.
Il a ensuite abordé les nombreuses réformes sociales qui vont impacter la MSA :
- les ordonnances « travail »,
- l’extension de la couverture chômage aux non salariés,
- la réforme du congé maternité,
- la réforme de la politique familiale avec notamment la disparition du principe d’universalité des allocations familiales,
- la réforme des retraites.

Il est revenu sur les évolutions de la Loi de financement de la Sécurité Sociale 2018 :
- hausse de la CSG et baisse des cotisations maladie et famille,
-  alignement de la cotisation AMEXA sur la cotisation des indépendants,
- situation de la RCO avec l’affectation de la taxe farine contestée   par la meunerie,
- remise en cause des exonérations ciblées,
- suppression du RSI.

Les rendez-vous à ne pas manquer

La MSA est engagée sur de multiples réformes en cours : Protection Universelle Maladie (PUMA), prime d’activité, Liquidation Unique des Retraites (LURA), GIPA (garantie des impayés), RGCU (Répertoire de Gestion des Carrières Unique) et prélèvement à la source.  Il y a des enjeux importants sur la simplification des relations avec les assurés : la DSN désormais utilisée par près de 125 000 entreprises agricoles, le nouveau TESA qui a déja séduit plus de 30 000 entreprises agricoles , le numérique.
L’Institution a par ailleurs entamé une réflexion stratégique face au paysage social en profonde mutation afin de valoriser ses atouts, réflexion dont les conclusions seront définitivement validées lors de l’AG 2019 de la CCMSA.

A télécharger A télécharger